mardi 21 mars 2017

Chapitre quatre: la maîtrise

Suite du livre trois de Patanjali parlant ici de la maîtrise (vasikàra).


...page précédente, chapitre quatre: l'ultime accomplissement



4.16

La maîtrise exercée sur le prévisible,
Les causes et les effets, ce qui peut advenir,
Et les fruits du hasard et l'imprévisible,
donne le savoir de ce qui clos l'avenir.

4.17

Exercée sur l'amour elle donne la force
Et sur la force elle donne de l'éléphant
La force et ainsi vous grandit et vous renforce
La souffrance s'en va le vrai soi triomphant

4.18

En méditant sur la lumière intérieure
La Connaissance vient de ce qui est subtil
Pour vous tout est dedans, rien n'est à l'extérieur
Caché, proche ou distant, plus rien n'est inutile.

4.19

Celui qui médite sur la source de vie,
A la compréhension des choses éthérées
Des choses physiques par elle il assouvit
Sa soif de paix et se trouve libéré.

4.20

Dans dhyàna celui-là trouve la Connaissance
De son scintillement, de sa blanche Lumière.
Qu'il reste avec le flot de cette Connaissance,
Cette Grâce infinie, cette cause première.

4.21

Rester bien au milieu protège votre corps
Et méditer sur la technique du Nectar
Tout au long du jour vous abreuve et vous restaure
Et vous fait revenir au Saint-Nom sans retard.

4.22

La Méditation sur le sourire-intérieur
Soumet les sens, les garde dans la raison
Et méditer sur la Lumière-intérieure
Montre la perfection et nous réalisons.

4.23

Cette méditation donne la parfaite
Connaissance ainsi qu'une juste compréhension.
La soif de l'âme s'en trouvant satisfaite,
Elle observe l'Agya avec application.

4.24

Par la concentration sur la véritable
Nature de l'âme, distincte de toutes
Les expériences et des choses discutables,
La Vérité vient qui efface les doutes.

4.25

Cette Connaissance fait que la perception
De la Création de Dieu s'en voit augmentée
Nos sens perçoivent en tout cette perfection
Qui fait de notre vie une vie enchantée.

4.26

Certains voient en ceci des pouvoirs qu'ils auraient
Parce que leur regard est tourné au dehors,
Pour eux la Grâce, la guidance disparaît
Le samadhi ne se trouve pas au dehors.

4.27

Se détacher du corps et du mental par
La Connaissance fait qu'au rendez-vous final
Vient la Libération, vient que l'on se sépare
Que l'on est arrivé au stade terminal.

4.28

Par la maîtrise de la Méditation sur
Le Saint-Nom on se tient paisible et détaché
Au-dessus de la boue, au dessus des blessures
Au dessus de la mort qui se tenait cachée.

4.29

Le feu de l'intérieur, Samāna le maîtrise.
Le yogi prendra soin de quoi il se nourrit,
Alors il fera, par l'attention bien comprise,
Un usage savant du piment, du curry.

4.30

Par dhyāna on entend la Musique divine
Et votre corps-subtil ressemble à un nuage
Qui flotte léger dans l'éther des origines
Et vous n'avez plus ni corps, ni pensées ni âge.