mardi 21 mars 2017

Chapitre quatre: l'ultime accomplissement


Chapitre correspondant au livre trois de Patanjali, samadhi-pada, nommé ici l'ultime accomplissement.




4.1

Garder son esprit sur un seul point concentré,
Réussir à le faire de façon continue,
C'est la contemplation, du Royaume l'entrée,
Où la pensée se tait dans l'extase venue.

4.2

Quand dhàrana, dhyàna et samadhi s'unissent,
Vient la maîtrise des changements du mental.
Alors les sentiments, les concepts finissent.
La vie retrouve son propos fondamental

4.3

C'est par la profonde méditation que vient
La Lumière de la seule vraie Connaissance,
Celle du pratiquant, pas du théoricien,
Celle qui est en vous depuis votre naissance.
 
4.4

Son établissement* se fait marche après marche
Dhàranà, dhyàna et samadhi sont en vous
C'est là qu'ils faut chercher, c'est la bonne démarche
Pour celui là qui à la Vérité se voue.

*De la maîtrise ou dhàranà

4.5

Pourtant elles sont* moins intérieure que L'Un.
Par nos actes nous les mettons en mouvement,
Et pour les trouver nous nous mettons en chemin.
Mais l'Unité n'a pas besoin de mouvement.

*Les trois parties de la Méditation, Dhàranà, dhyàna et samadhi

4.6

En se dispersant moins vient la Méditation,
Quand on tourne le dos aux pensées, que l'esprit,
Restant lui-même, peut quitter la confusion
Pour du son-primordial se retrouver épris.

4.7

Par cela il y a la Grâce de la Paix
La distraction partie, c'est l'extase qui vient
Et de la confusion, le voile dissipé,
On retrouve la voie, quand l'âme se souvient.

4.8

Vient la contemplation, l'esprit atteint alors
L'état de conscience où l'extase est continue,
Où l'âme et le Saint-Nom sont en parfait accord:
Au Royaume intérieur en l'instant contenu.

4.9

Pour le yogi sachant comment aller profond,
La perception du temps, des choses et des sens
changent et c'est pourquoi les concepts se défont,
Et disparaissent quand vient la vraie connaissance

4.10

La Paix vient pour celui assumant ses devoirs
Et la réunions de toutes ces phases fait
les différences dans tout ce que l'on peut voir,
que des mêmes raisons ont de nombreux effets.

4.11

La conséquence des trois dernières parties
De la Méditation est la vraie Connaissance,
Celle non apprise qui amène à bhakti
L'âme pleine de paix et de reconnaissance.

4.12

Mélanger les mots et les idées, les objets
Crée, en notre esprit, la confusion, l'illusion.
Sur le son primordial, méditer sans bouger
Fait comprendre les sons de tous sans exclusion.

4.13

L'accomplissement du but de sa vie donne
L'intuitive vision du lien ancien entre
L'âme et le Créateur auquel on s'abandonne.
Quand toujours, sur le Saint-Nom, on se concentre.

4.14

Ce lien ancien permet la communion directe,
Avec ce qui est vrai chez l'autre simplement,
Mais pas avec ce que contient son intellect.
La Méditation vous concerne seulement.

4.15

Quand la Lumière de l’œil unique brille,
L'illusion disparaît, le corps ne compte pas.
Le temps, les pensées tout ça s'en va, s'éparpille
Et le Royaume est là comme après le trépas.